Explorer et
comprendre l'océan

Retrouvez toutes nos publications scientifiques sur HAL

Institut Méditerranéen d’Océanologie


Le laboratoire de recherche océanographique MIO fait partie de l'Institut OSU-Pythéas et est sous la direction conjointe de l'Université Aix-Marseille, de l'Université de Toulon, du CNRS et de l'IRD. Notre objectif est de mieux comprendre le système océanique et son évolution en réponse aux changements globaux. MIO constitue un centre d'expertise en biologie marine, en écologie, en biodiversité, en microbiologie, en halieutique, en physique, en chimie, en biogéochimie et en sédimentologie. Notre environnement de travail est l’océan mondial, avec ses interfaces continentales, atmosphériques et sédimentaires. Pour un environnement océanique porteur d'avenir !

7
Zones d'Intervention : Arctique, Antarctique, Atlantique Nord & Sud, Méditerranée, Vietnam, Pacifique
250
Personnels travaillent au M.I.O
9
Plateformes, 4 Axes transverses & 2 Pôles
330
Contrats de partenariat public et privé depuis 2012
75
Thèses soutenues depuis la création du MIO

Colloques & Séminaires

Nos Campagnes Océanographiques

GreenEdge : Expedition
OUTPACE
The MOBYDICK cruise
Peacetime OCEANOGRAPHIC CRUISE
EMSO-LO/ANTARES
BIOSWOT
FUMSECK
MERITE-HIPPOCAMPE
TONGA
VAHINE
Sargasses

Les Expéditions Sargasses répondent à une préoccupation majeure des populations des Antilles françaises qui sont confrontées, de manière répétitive depuis 2011, à des marées brunes suivies d’échouages considérable. Cela provoque des conséquences catastrophiques sur la faune et la florebenthique ainsi que sur la santé et les activités humaines. Nos scientifiques partent alors en expéditions pour faire des prélèvements et des analyses afin d'en savoir plus sur ces algues brunes. 

GreenEdge

Comprendre la dynamique de la floraison printanière du phytoplancton et déterminer son rôle dans l'océan Arctique de demain, y compris pour les populations humaines.

Outpace

La campagne océanographique OUTPACE s’est déroulée du 18 février au 3 avril 2015 dans l’Océan Pacifique à bord du N/O L’Atalante. 

Ce projet a pour objectif de donner une description zonale de la biogéochimie et de la diversité biologique dans la Pacifique tropical sud ouest le long d’un gradient de disponibilité nutritive, et de produire une étude détaillée de la production biologique et de son devenir dans 3 sites contrastés, avec une attention particulière pour la production supportée par la fixation d’azote. 

Mobydick

MOBYDICK a pour objectif d’étudier les liens qui existent entre la pompe biologique du carbone et la structure du réseau trophique. Pour résoudre ce problème, MOBYDICK propose une nouvelle approche en considérant l'ensemble du réseau alimentaire, des microbes aux prédateurs supérieurs, et en étudiant les relations jusqu'ici mal étudiées entre les flux biogéochimiques et la biodiversité. L'ensemble de données nécessaire pour tester les hypothèses proposées dans MOBYDICK sera acquis lors d'une campagne océanographique au large de l'île Kerguelen (océan austral). 

Peacetime

La croisière océanographique PEACETIME est prévu en Méditerranée occidentale et centrale du 10 mai au 11 juin 2017. Le but de cette expédition est d'étudier les processus critiques induits par les dépôts atmosphériques, en particulier les poussières sahariennes, se produisant à l'interface air-mer en Méditerranée.

EMSO-LO/ANTARES

Le site EMSO ANTARES, situé à 2500 m de profondeur au large de Toulon, fait partie de l'infrastructure européenne EMSO-ERIC et d'EMSO France Research Infrastructure (European Multidisciplinary Subsea Observatory-European Research Infrastructure Consortium).

L'EMSO ERIC vise à collecter des séries chronologiques à long terme sur 12 ans dans toute l'Europe dans le but de suivre les conséquences du changement global sur la teneur en chaleur, l'acidification océnique, la désoxygénation et les écosystèmes marins en eaux profondes. L'EMSO vise également à fournir des services d'outils pour la gestion et l'atténuation de l'écosystème.

L'EMSO France est un observatoire de recherche construit ou pluridisciplinaire, en temps réel ou en différé, basé sur des lignes d'amarrage et des observatoires en haute mer. L'EMSO-ANTARES est soutenu par le réseau national MOOSE.

BIOSWOT

Dans le cadre du projet BioSWOT soutenu par le CNES (PI F.d’Ovidio, LOCEAN), l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO) a développé une collaboration avec le SHOM (Service hydrographique et océanographique de la Marine).

A.Doglioli et G.Grégori ont embarqué à bord du BHO Beautemps Beaupré pour la campagne PROTEVS1-SWOT2 (PI F.Dumas) en mer Méditerranée occidentale, au sud des îles Baléares, du 28 avril au 16 mai 2018. En étroite interaction avec une équipe à terre (A.Petrenko, S.Barrillon, L.Rousselet, M.Thyssen) et en contact avec des collègues de l’IMEDEA et de la SOCIB (PI A.Pascual et J.Allen) à bord du r.v. "Garcia del Cid", les chercheurs de MIO ont étudié le rôle joué par les courants marins dans la structure et la dynamique de la communauté phytoplanctonique.

FUMSECK

La campagne FUMSECK (Facilities for Updating the Mediterranean Submesoscale-Ecosystem Coupling Knowledge) est une campagne technologique d’une semaine, du 30/04/2019 au 07/05/2019, en Méditerranée dans le golfe de Gênes, à bord du N/O Téthys II. Elle a pour mission d’effectuer des tests technologiques, à différents niveaux, des instruments exploités pour l’étude des processus et de la dynamique à fine échelle (de 0.1 à 100 km pour une durée de vie de quelques jours à quelques semaines).

MERITE-HIPPOCAMPE

Une équipe de 16 scientifiques français et tunisiens conduite par des chercheurs du MIO (UMR du CNRS, IRD, AMU, UTLN) et de l’IFREMER réalise une campagne transméditerranéenne de 30 jours (13 avril-14 mai 2019), baptisée MERITE-HIPPOCAMPE, visant à caractériser l’état de santé des écosystèmes marins, en particulier la contamination du plancton dans des zones d’intérêt écologique du nord et du sud de la Méditerranée.

TONGA

TONGA est un projet pluridisciplinaire consacré à l’étude du contrôle de la productivité océanique et de la séquestration du carbone par les micronutriments d’origine hydrothermale. Il regroupe 90 scientifiques de 19 institutions internationales et s’appuie à la fois sur une expédition océanographique de 37 jours dans le Pacifique Sud-Ouest tropical (Navire Océanographique L’Atalante) et sur des travaux de modélisation.

VAHINE

L'objectif du projet VAHINE est d'étudier le devenir de l'azote fixé dans le réseau trophique planctonique océanique et son impact potentiel sur l’export de carbone. La campagne VAHINE s'est déroulée dans le sud-ouest du Pacifique (Nouvelle-Calédonie) en 2013, à laquelle ont participé 45 scientifiques de France, d'Israël, d'Allemagne et des États-Unis.