VAHINE - Comprendre le cycle de l'azote dans l'océan Pacifique

VAriabilité temporelle du tranfert tropHIque de l'azote fixé dans le sud-ouEst Pacifique et impact sur les ressources

 

ResponsablesSophie Bonnet & Thierry Moutin

 

Lors du projet VAHINE, le but était d'étudier et de comparer le devenir (dans le réseau trophique et en terme d'export) de l'azote fixé par les diazotrophes selon les communautés présentes.

Pour ce faire, trois mesocosmes de 52 m3 ont été déployés dans le lagon de Nouméa en février mars-2013 et enrichis avec 0.8 µM de phosphate en été austral. Lorsque les diazotrophes sont dominés par des associations symbiotiques avec des diatomées, l'azote-dérivé de la diazotrophie reste essentiellement dans les associations symbiotiques, est faiblement dégradé et est plutôt transféré directement dans les réseaux trophiques supérieurs directement par broutage du zooplancton. Ensuite, quand la population de diazotrophes est dominée par des unicellulaires (UCYN-C), il existe un transfert rapide vers le picoplancton via l'excrétion de d'azote organique dissous et d'ammonium, ce qui a permis un transfert d'azote à la fois direct et indirect vers le zooplancton.

La dynamique de l'export varie fortement en fonction des successions de deux populations fixatrices d'azotes dominantes : le e-ratio (POC export / production primaire) est plus élevé lorsque les associations symbiotiques diazotrophes-diatomées dominent. 

Ce projet, porté par Sophie Bonnet, a impliqué neuf membres permanents de l’équipe CYBELE et deux doctorants.

Dix-neuf articles ont été publiés dont la majorité dans une issue spéciale de Biogeosciences.

Une campagne en mer

L'équipe de VAHINE
En route vers les mesocosmes !
Prélèvements
Mesocosmes en mer
Mesocosme en mer