La région maritime Provence est caractérisée par une des plus grandes métropoles de l’arc méditerranéen, d’une part Marseille à laquelle sont associées des activités portuaires et industrielles et d’autre part Toulon, abritant le plus grand port militaire français. La proximité du plus grand fleuve de Méditerranée, le Rhône, qui se jette sur un plateau continental, la forte activité de pêche et la présence de nombreuses réserves naturelles font que cette région soumise à de fortes pressions d’origine anthropique, est un site privilégié pour la mise en place d’une stratégie d’Observation concertée.

La vocation du pôle MIO-OBS est de coordonner l’ensemble des activités reliées à l’Observation, qu’elles relèvent de services labellisés ou de programmes de recherche plus ciblés, en mutualisant les moyens matériels et humains disponibles. Les thématiques abordées couvrent toutes les disciplines de l’Océanographie et répondent donc à l’aspect transversal. Ces thématiques concernent l’impact anthropique sur le milieu marin et plus particulièrement la zone côtière et les interfaces avec le large, le continent et l’atmosphère, thématique reconnue essentielle par le programme LOICZ de l’IGBP (LOICZ report, 2012) ainsi l’initiative Future Earth Coasts qui lui succède depuis peu.

Ce programme a pour objectif de produire la connaissance suffisante pour anticiper l’effet couplé du changement global avec les drivers locaux tout en répondant à une demande sociétale forte (DCE, DCSMM, programme européen MedOS...). Le pôle MIO-OBS a donc vocation à intégrer ce réseau international, tout en s’inscrivant dans la logique des Infrastructures de Recherches type ILICO et les Pôles de données et services pour l'observation du système Terre.

 

La structuration du Pôle MIO-OBS comprend 5 actions d’Observation transverses représentant 4 entités géographiques

Cliquez sur l'image pour obtenir une version PDF