PEACETIME - De la poussiere saharienne à la télédétection satellitaire

Le projet PEACETIME étudie les processus fondamentaux et leurs interactions à l'interface océan-atmosphère, après les dépôts atmosphériques et leur impact sur le fonctionnement de l'écosystème marin.

Au cours de la croisière qui a eu lieu en Méditerranée du 10 mai au 11 juin 2017, nous avons étudié l'impact des dépôts atmosphériques sur les cycles des éléments chimiques, sur les processus et flux biogéochimiques marins, sur les émissions d'aérosols marins et l'impact des changements en cours sur le fonctionnement futur des communautés riveraines.

PEACETIME, conçu dans un cadre multidisciplinaire, a combiné des outils de prévision du transport des poussières et de télédétection satellitaire en temps quasi réel afin de maximiser la probabilité de capter un dépôt de poussières sahariennes dans une colonne d'eau stratifiée afin de suivre les processus associés in-situ.

Une série d'approches couplées dans la zone mésopélagique ont permis de relier les processus liés aux dépôts atmosphériques se produisant dans la zone euphotique avec la reminéralisation et l'exportation ci-dessous.

Ces approches comprennent des pièges à neige marins, des pièges à sédiments réguliers et spécifiques comprenant une chambre d'incubation, l'échantillonnage in situ à l'aide de bouteilles à haute pression, la simulation de particules descendantes pour mesurer in situ la production procaryote et la fréquence respiratoire en relation avec le flux des particules dans la zone mésopélagique.

 

 

Le site web                  Twitter

 

L'équipe

 

L'équipe